dimanche 1 mars 2009

Un monde humain ?















Lu dans "Le Monde" du 28 février :


Quel est donc l'impact de ces mutations du monde global sur la structuration individuelle du sujet et son psychisme ? Privé de ses repères, l'homme postmoderne, anonyme, interchangeable et solitaire, manque d'une organisation interne robuste et durable; sans identifications, il ne peut y avoir de construction durable de l'identité. Si je ne peux me bâtir au sein d'une réalité qui tout à la fois se dérobe et m'échappe, je ne suis pas en mesure d'en saisir le principe et de me l'approprier; il ne me reste que le plaisir, la jouissance illusoire, dangereuse, mortelle du "tout, tout de suite" si bien exploitée par les techniques marchandes et la virtualisation des transactions. Une société qui réduit l'esprit à la matière, qui traite les sujets comme des objets négociables, le désir comme un besoin, ne peut que renvoyer chacun à sa part obscure et dissimulée, au négatif qui nous habite tous.

Henri SZTULMAN, L'avenir d'une désillusion.
Enregistrer un commentaire