dimanche 14 juin 2009

Le champ du désir















Le domaine de l’incompréhensible, voilà le champ du désir et de la recherche humaine. Non que l’incompréhensible se donne à comprendre un jour comme un objet maîtrisé. Mais parce que seul l’incompréhensible – ou l’impossible – fonde le mouvement d’ouverture d’un désir qui trouve ce qui le fait vivre dans l’acte même où il cherche, et qui continue de chercher dans l’acte même où il trouve. Cette dimension paradoxale du désir indique l’ouverture du temps au Réel qui est le présent de la parole – dans le corps.

Denis VASSE, La chair envisagée, Paris, Seuil, 1988 & 2002.
Enregistrer un commentaire