vendredi 22 janvier 2010

Haïti (suite)

"Les Européens n'auraient vraisemblablement pas été capables de faire ce que les Etats-Unis font en Haïti. Encore une fois, pas seulement pour des raisons d'éloignement, mais faute de moyens - aériens, maritimes, bref logistiques. (...) L'UE n'avait pas de force de réaction rapide à mettre au service des Haïtiens. Elle n'a pas non plus été politiquement présente : vous avez entendu le président Herman Van Rompuy, la haute représentante Catherine Ashton ?"

Alain FRACHON, Haïti et l'Europe in "Le Monde" daté 22 janvier 2010.

***

LA SECURITE CIVILE A TRANSFORME LE LYCEE FRANCAIS EN HOPITAL DE CAMPAGNE


"Un hôpital aux normes européennes, avec bloc opératoire et salle de radio et d'échographie", souligne le colonel de sapeurs-pompiers Michel Orcel.
(...)
"Nous avons acheminé 38 tonnes d'équipements et avons commencé à installer l'hôpital hier [dimanche 17 janvier] à 18 heures", raconte le colonel Orcel. Les premiers blessés sont arrivés le lendemain matin.

Jean-Michel CAROIT
, envoyé spécial du journal "Le Monde" à Port-au-Prince. Numéro daté 20 janvier 2010.
Enregistrer un commentaire