samedi 6 février 2010

La pensée du jour :

"Une oeuvre ne résout rien, de même que le travail de toute une génération ne résout rien. Les enfants - le lendemain - recommencent toujours et ignorent allègrement leurs parents, le déjà fait. La haine, la révolte contre le passé est plus acceptable que cette béate ignorance. Ce que les époques antiques avaient de bon était leur constitution où l'on regardait toujours vers le passé. C'est là le secret de leur inépuisable plénitude. Parce que la richesse d'une oeuvre - d'une génération - est toujours donnée par la quantité de passé qu'elle contient."

Cesare PAVESE, Le métier de vivre (18 août 1947)
Enregistrer un commentaire