dimanche 21 mars 2010

Vraiment mort Marx ... ?

"... la quasi-totalité des mesures cruciales, comme celles qui concernent la déréglementation, ont été dues à des "forces" politiques et économiques - des intérêts, des idées et des idéologies - qui transcendent tout individu."

Joseph STIGLITZ, Le triomphe de la cupidité, Paris, Les liens qui libèrent, 2010 pour la trad. fçse, p. 17.
Enregistrer un commentaire