mardi 30 mars 2010

La pensée du jour :

"La religion écologique du "sauver la planète" risque de nous emporter dans des débordements idéologiques, non sans danger de totalitarisme, comme certaines gouvernances mondiales qui sont déjà préconisées; tout cela évidemment pour le bien de l'humanité et au nom de "la science", comme ce fut le cas des idéologies totalitaires du XXe siècle. Avec une nouveauté, toutefois, le "principe de précaution"."

Henri ATLAN (Biologiste et philosophe) in "Le Monde" daté Dimanche 28-Lundi 29 mars 2010.
Enregistrer un commentaire