vendredi 5 mars 2010

Nuages
















M. Obama veut réduire l'arsenal nucléaire, mais jusqu'où ? "
(Titre du journal "Le Monde ". Numéro daté du Jeudi 4 mars 2010)

***
Chanson (III)

Celles qui font de nous des hommes sont les mères
Elles vont devant nous comme clarté des cieux
Aux mères ne devez-vous point d'être sur terre ?
Alors ayez pitié des mères beaux Messieurs
Que les nuages ne tuent pas les hommes.

Un enfant de sept ans court dans les pâturages
Et par-dessus les bois vogue son cerf-volant
N'avez-vous point connu ces jeux du premier âge ?
Alors ayez pitié beaux Messieurs des enfants
Que les nuages ne tuent pas les hommes.

En peignant ses cheveux la jeune fiancée
Au fond de son miroir cherche un visage doux
Ne vous a-t-on cherché de même un jour passé ?
Alors ayez pitié beaux Messieurs des époux
Que les nuages ne tuent pas les hommes.

Lorsqu'on vieillit et que la vie atteint sa grève
L'on doit toujours penser aux souvenirs heureux
Vous aussi vieillissez votre époque s'achève
Alors mes beaux Messieurs ayez pitié des vieux
Que les nuages ne tuent pas les hommes
.

Nazim HIKMET, C'est un dur métier que l'exil in Anthologie poétique, Paris, Scandéditions,1993, p. 186.
Enregistrer un commentaire