dimanche 6 février 2011

Egypte...










...

 


"Ceux qui ne peuvent plus avoir
D'espoir que dans leur désespoir
Sont descendus de leur silence.

Dites, quoi donc s'entend venir
Sur les chemins de l'avenir,
De si tranquillement terrible ?

La haine du monde est dans l'air
Et des poings pour saisir l'éclair
Sont tendus vers les nuées.

C'est l'heure où les hallucinés
Les gueux et les déracinés
Dressent leur orgueil dans la vie.

C'est l'heure - et c'est là-bas que sonne le tocsin;
Des crosses de fusils battent ma porte;
Tuer, être tué! - qu'importe !

C'est l'heure - et c'est là-bas que sonne le tocsin."


Emile VERHAEREN
, La Révolte, Les Flambeaux Noirs (1890)
Enregistrer un commentaire