dimanche 8 mai 2011

8 mai 1945














"Le soleil maintenant a glissé, là-bas, derrière les îles danoises et, dans le crépuscule lumineux, ma patrouille se reforme.
Je compte mes avions : deux, quatre, huit, dix, douze - et puis cinq autres, plus bas, qui rejoignent péniblement, touchés sans doute.
Dans la nuit qui commence à estomper les grandes lignes du paysage, feux de position allumés, nous rentrons à Fassberg.
L'air tiède et calme du soir secoue doucement les ailes du "Grand Charles".
Comme nous approchons de Fassberg, roues et volets sortis, je pense à la tête que va faire notre officier mécanicien Mitchell. Je lui ramène dix-sept avions sur vingt-quatre.

Puis ce fut l'armistice, comme une lourde porte qui se ferme.


(...)
Vers 11 heures du soir, Bay brancha la radio. La BBC transmettait un reportage sur les rues de Londres et de Paris où la foule bruyante donnait libre cours à sa joie."

Pierre CLOSTERMANN, Le grand cirque, mémoires d'un pilote de chasse FFL dans la RAF, Paris, Flammarion, 2008, pp. 389-390.
Enregistrer un commentaire