mardi 10 mai 2011

La "multitude"

"D'un autre côté, le travail immatériel est différent des autres formes de travail dans la mesure où ses propres produits sont à bien des égards immédiatement sociaux et communs. Produire de la communication, des relations affectives et des savoirs, et non pas des automobiles ou des machines à écrire, peut directement augmenter la richesse de ce que nous mettons en commun et partageons. Dans les deux cas, la production devient plus directement - et plus clairement - une production de subjectivité, une production de la société elle-même. En d'autres termes, l'augmentation de l'abstraction que l'hégémonie du travail immatériel a produite implique également une plus grande socialisation du travail. Cette création constante du commun, ce devenir-commun des différentes formes de production réduisent les divisions qualitatives qui avaient jusqu'à présent séparé les différentes classes de travailleurs, et créent par là même, à travers le travail, les conditions d'un projet politique commun que nous pouvons appeler la "multitude"."

Antonio NEGRI, Traversées de l'Empire, Paris, L'Herne, 2011 pour la traduction française, pp. 66-67.
Enregistrer un commentaire