samedi 16 juillet 2011















Que répondre à Madame Eva Joly sinon, peut-être, et non sans tristesse, qu'elle méconnaît - naïveté ou dogmatisme ? - "ces pures évidences qui nous firent vivre et pour lesquelles moururent tant d'êtres toujours vivants en nous [1]."

________________________
[1] Pierre EMMANUEL, préface à "La liberté souffre violence" d'Elisabeth de MIRIBEL, Paris, Plon, 1981, p. 8.
Enregistrer un commentaire