samedi 1 octobre 2011

Démocratie

















"Il existe incontestablement des processus de dégénérescence, de dessèchement de la démocratie. La dérive oligarchique est l'une d'elles, mais il en est d'autres. La perte de sève citoyenne est aussi à l'origine de ces dérives, comme l'absence de démocratie cognitive, c'est-à-dire l'incapacité des citoyens à acquérir des connaissances techniques et scientifiques qui leur permettraient de comprendre et de traiter de problèmes de plus en plus complexes."


Stéphane HESSEL et Edgar MORIN, Le chemin de l'espérance, Paris, Fayard, 2011, p. 55.
Enregistrer un commentaire