vendredi 7 octobre 2011


















La pensée du jour :

"Aimer, ce n'est pas aimer l'amour, c'est aimer son destinataire." (1)


"... nous avons, nous autres Européens, redoublé l'amour par l'amour de l'amour au risque de substituer celui-ci à celui-là." (2)


"L'amour de l'amour a effacé le destinataire de l'amour." (3)

Alain FINKIELKRAUT, Nous, les post-romantiques in "Le Monde" daté du vendredi 30 septembre 2011. (1)
Idem, Et si l'amour durait, Paris, Stock, 2011, p. 127. (2)
Idem, ibidem, p. 128. (3)




Enregistrer un commentaire