vendredi 13 janvier 2012

La jeunesse, clé du développement
















"Au sud, la mondialisation a fait sortir de la pauvreté plus d'un milliard de personnes pour faire émerger une nouvelle classe moyenne, qui bénéficie de la réduction de près de 30% de l'écart de niveau de vie avec les pays développés depuis 1990. Jeune, urbaine, éduquée, ouverte sur le monde, elle constitue la clé du développement. Elle tolère de moins en moins les humiliations, les inégalités et les injustices propres aux régimes autoritaires et corrompus. Elle se fait de plus en plus critique devant l'absence d'Etat de droit et le contrôle de la population par les autorités. Elle a en tout cas ruiné le pseudo-consensus de Pékin qui postulait la supériorité des régimes autoritaires dans la conduite du développement. Internet et les réseaux sociaux, de l'Egypte à la Russie en passant par l'Iran, s'affirment comme le symbole de son émancipation et l'instrument de sa mobilisation.
Elle ne se sent pas davantage tenue par le contrat politique prétendant associer dictature, stabilité et développement, que par les valeurs d'un Occident qu'elle juge décadent."

Nicolas BAVEREZ, La lutte des classes moyennes in "Le Monde" daté Mardi 10 janvier 2012.






Enregistrer un commentaire