lundi 24 décembre 2012

Noël !













"Nous savons tous à quel point le Christ aujourd'hui est signe d'une contradiction qui, en dernière analyse, vise Dieu lui-même. Toujours de nouveau, Dieu lui-même est considéré comme la limite de notre liberté, une limite à éliminer afin que l'homme puisse être totalement lui-même. Dieu, avec sa vérité, s'oppose au mensonge multiple de l'homme, à son égoïsme et à son orgueil.

Dieu est amour. Mais l'amour peut aussi être haï, quand il exige que l'on sorte de soi-même pour aller au-delà de soi. L'amour n'est pas une sensation romantique de bien-être. La rédemption n'est pas wellness, un bain d'auto-complaisance, mais une libération de l'être compressé dans son propre moi. Cette libération a pour prix la souffrance de la Croix. La prophétie sur la lumière et la parole sur la Croix vont de pair."

Joseph Ratzinger BENOÎT XVI, L'enfance de Jésus, Paris, Flammarion, 2012, pour l'édition française, p. 122.

dimanche 2 décembre 2012

Sens et non-sens : éloge de la contemplation

















"Ce monde que nous n'avons pas créé, il ne nous reste qu'à le contempler pour tenter de nous unir à lui dans sa radicale étrangeté.
(...)
Beaucoup plus tard, du temps où triomphait une sémiologie s'annexant tous les arts, à commencer par la peinture, et même toutes les productions humaines et le moindre de nos comportements, une réticence ne m'a pas quitté et s'est ancrée en moi, à l'égard du tout-langage, jusqu'à me faire voir dans le langage lui-même une sorte de prison où voudrait m'enfermer quelque tyran imbu de ses pouvoirs. Face à cette tyrannie j'aspirais à un hors-langage où je serais libre. Je refusais l'idée, que je jugeais totalitaire, qui veut que tout ait un sens. Je ne voulais pas être réduit à un sujet de l'Empire des signes. Je revendiquais l'existence d'un territoire du non-sens où pourraient se déployer librement mes émotions, mes passions inexplicables, mes émois furtifs et troublants, mes vagues rêveries, où mes changements d'humeur inattendus - de la gaieté à la tristesse - ne donneraient pas lieu à quelque inquisition. Oui, je ne voulais pas être exproprié de ce territoire muet."

Jean-Bertrand PONTALIS, Avant, Paris, Gallimard, 2012, pp. 80 et 114.