vendredi 20 septembre 2013

Sémantique de l'histoire




















Le problème récurrent - et apparemment insoluble - que posent l'enseignement de l'Histoire, la place que cet enseignement doit occuper dans le cursus de nos élèves, le contenu des manuels scolaires me rappelle un débat des années soixante-dix concernant la tentative de Jean-Pierre Faye de concevoir ce qu'il appelle "une critique de l'économie narrative" (1).

Je ne ferai que rappeler ici les prémisses de l'argumentation qu'il développe dans son ouvrage sur les "langages totalitaires" et qui, en ces temps de montée des extrémismes, devrait donner à penser à nos contemporains.

Faye part de cette constatation ...

"...certains récits...ont changé la face ou la forme des nations. L'histoire réelle a pu être transformée par la façon de conter - et de compter."

... pour introduire cette problématique :

"De quelle façon la circulation des Rapports économiques est en relation avec celle des "récits idéologiques", et comment cette circulation entre en rapport avec l'expérience économique elle-même - la prétendue "Expérience Schacht" -, voilà qui donne ses enjeux majeurs à une critique de l'économie narrative."

Et de poursuivre :

"Cette critique - au sens qui va en se développant entre certaines critiques de la "raison" parues à la veille de la Révolution française et la "Critique de l'économie politique" qui sous-titre "Le Capital" et annonce les révolutions socialistes -, cette critique est la démarche qui tend à constituer les disciplines empiriques d'une sociologie des langages et la problématique théorique d'une sémantique de l'histoire.
Quand Halle et ceux qui procèdent de Chomsky avec le plus de rigueur récusent la possibilité d'une "sémantique générale", ils contribuent à déterminer les conditions auxquelles peuvent satisfaire des sémantiques régionales, appliquées à des procès bien déterminés : celui de l'inconscient, de l'idéologie, de la marchandise. Une sémantique de l'histoire, comme problématique théorique, peut se constituer à l'articulation entre procès économique et procès de l'idéologie (2). Le matériel qui est rassemblé pour elle par une sociologie des langages touche, de façon inévitable, aux domaines désignés par Bataille comme "sociologie sacrée" : domaines que signale de loin leur virulence, à la charnière entre le pouvoir de la formulation et la formulation du pouvoir.
"Raison" : système des opérations-limites dans les règles de la pensée - lié à la production même de la déraison, dans la narration de l'histoire (3)."

_____________________________
(1) Jean-Pierre FAYE, Langages totalitaires, Paris, Hermann, 1972.
(2) C'est moi qui souligne.
(3) Ibid., pp. 3-4.



Enregistrer un commentaire