mardi 12 juillet 2016

Intimité
















La pensée du jour :

"... dans ce qui fait l'éternel problème de la relation amoureuse affrontant la durée, il ne s'agit pas tant d'une "usure du désir", à proprement parler, ni de ce que la possession se renverse fatalement en déception, comme on l'a tant dit, inutile dramatisation, mais simplement (logiquement) de ce que, si l'Autre est intime en moi, je n'ai plus suffisamment d'écart, à son égard, pour l'agresser : pour que de la libido trouve à s'exercer."

François JULLIEN, Près d'elle, présence opaque, présence intime, Paris, Galilée, 2016,  pp. 108-109.
Enregistrer un commentaire