lundi 20 août 2018


La pensée du jour :

"Car c'est bien de la pensée de l'Autre, en tant qu'il n'est pas de l'Etre, qu'advient cette mutation si profonde engagée par la tradition hébraïque. Et si la pensée n'y est plus une pensée de l'Etre, mais une pensée de l'Autre, c'est que l'Autre s'y pose en un "Tu" vis-à-vis de qui le sujet humain, en tant que "je", s'ouvrant à lui, se constitue. Augustin : "Tu es grand, Seigneur ..." (les premiers mots des Confessions)."

François JULLIEN, "Près d'elle", Paris, Galilée, 2016, p. 75-76.
Enregistrer un commentaire